Délégationde Paris

Un toit vers la rue

Texte produit lors de l’atelier écriture pour les personnes sans domicile

Un toit, le plus petit qu’il soit, est un grand bien. La sécurité primordiale. Le perdre est le début d’un danger, le danger de la rue. Ce danger est fait d’insécurité, d’angoisses. Au fur et à mesure du temps qui passe, on perd la notion même de ce temps.

Progressivement, on risque de tomber dans l’alcool, que l’on partage avec d’autres gars dans le même cas, on perd sa dignité à cause d’une mauvaise apparence. Et la conversation entre amis dans la même situation n’a plus de véritable cohérence. Les habitudes prennent une forme très négative. Eviter cela quand on se trouve dans la rue n’est pas facile. Mais si quelqu’un vient vers vous et vous donne une adresse, et que vous y allez, si vous faites confiance à cette maison qui s’occupera de vous, c’est peut-être une première chance, enfin, de retrouver votre dignité.

La rue, je ne la souhaite à personne.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne